Publications

Tout savoir sur le microlearning

par L'équipe Aptilink  /  8 décembre 2020
© Freepik

Aujourd’hui, les apprenants consacrent de moins en moins de temps à la formation. Sans compter qu’ils souhaitent des réponses rapides à leurs questions ainsi qu’un accès facile, voire immédiat aux réponses répondant à leurs besoins. 

Cela tombe bien ! Grâce aux avancées technologiques et au succès gradissant du e-learning, les méthodes d’apprentissage évoluent sans cesse afin de s’adapter au mieux, aux contraintes et exigences de la population. Accessible à tout moment de la journée, n’importe où et sur tout type de support, le savoir semble désormais littéralement à portée de main

Seul hic : la plupart des solutions numériques dédiées à la formation s'avèrent souvent longues et soutenues. En effet, chaque séquence nécessite plus de 30 minutes, à l’exception du microlearning. Plus flexible, ce format est pensé pour être facilement inclus dans notre quotidien. Pour cela, il privilégie notamment des modules très courts et espacés.

Qu’est-ce que le microlearning ?

Également connu sous le nom de fast-learning, le microlearning désigne des formations découpées en brèves séquences d’information, rapidement consommables (généralement entre 3 et 5 minutes). 

Chacun des modules est centré sur une notion bien spécifique. Ils peuvent être suivis à tout moment de la journée : entre deux rendez-vous, dans les transports en commun, au cours d’une pause déjeuner, etc. La disponibilité permanente de ces modules fait qu’on parle ici d’apprentissage nomade, ou de “nuggets”. Ces derniers étant consommables sur le pouce

Cette méthode d’apprentissage favorise ainsi l’engagement des apprenants et permet d’ancrer les connaissances grâce à des rappels réguliers

Un apprentissage espacé

Le microlearning repose sur un constat simple : à l'issue d’une formation, les connaissances de l’apprenant sont complètes. Toutefois, en une journée, ce dernier a déjà oublié presque 50 % de ce qu’il a appris les jours précédents. 

Afin de limiter les gros volumes d’information – peu efficaces – et de mieux assimiler les apprentissages, le fast-learning propose alors aux apprenants une bibliothèque de contenus condensés, sur une période définie.

En effet, certaines études démontrent que l’enseignement de petites séquences régulières à une fréquence plus élevée, permet aux apprenants de conserver leurs connaissances apprises récemment, plus longtemps.

Les bénéfices du microlearning

De nos jours, le temps est souvent un frein, notamment en raison des nombreuses obligations et contraintes du quotidien. Le microlearning a l’avantage de ne pas être chronophage

A titre de comparaison, les modèles d’apprentissage dits classiques nécessitent parfois plusieurs heures de concentration, tandis que le microlearning dure, de son côté, quelques secondes (entre 20 et 30 secondes pour les modules les plus courts) à une dizaine de minutes. Cette méthode d'apprentissage est donc l’alliée parfaite des personnes très opérationnelles. 

Autre atout : son immédiateté. Grâce au microlearning, il est possible d’écouter un podcast tout en prenant son petit déjeuner, d’apprendre une langue étrangère en même temps que lorsqu’on prend sa douche, de suivre un tutoriel vidéo durant son ménage, etc. Peu contraignante, l’apprenant décide d’utiliser cette méthode de formation pendant son temps libre, sans obligation particulière. 

Privilégier les modules réguliers et rapides

Le microlearning limite le flot d’information à un seul et unique sujet, sur lequel l’apprenant concentre toutes ses capacités durant une courte période. En l’espace de quelques minutes, son esprit n’a pas le temps de se disperser. C’est pourquoi il mémorise et assimile vite chaque épisode. Il vaut donc mieux privilégier un module régulier de 10 minutes, plutôt qu’un module unique d’une heure.

Les limites du microlearning

Les formats proposés par le microlearning étant très courts, il n’est pas toujours facile de l’adapter à toutes les formations. En effet, l’acquisition de certains savoirs ou compétences demande davantage de temps avec parfois des mises en situation réelles

Pour un apprentissage complet, le microlearning doit être associé à d’autres modalités pédagogiques comme une formation en présentiel par exemple. Cette méthode est cependant recommandée afin de mettre en pratique ou d’évaluer des notions acquises depuis peu.

Par ailleurs, les modules de microlearning ont l’obligation de rentrer dans une politique globale de stratégie formation

Vous souhaitez intégrer le digital learning au cœur de votre projet de formation ? Aptilink vous accompagne dans l’élaboration de votre projet microlearning sur mesure. Parlons de votre projet

Contactez-nous !

Un nouveau projet ? Une question sur le digital learning ? Une formation présentielle à digitaliser. Notre équipe de spécialistes est à votre écoute.

 

C'est parti